19/08/2009

FlowPlace: un pas microscopique pour l'humanité, un grand pas pour les hommes

Il est des événements qui passent inaperçus ou quasi inaperçus et d'autres auxquels on ne peut échapper... Ce fameux pas sur la Lune dont on a fêté les 40 ans... qu'a-t-il changé pour chacun d'entre nous, dans nos vies quotidiennes ?

le_amstrong.jpg

Voici ce qu'écrivait à propos de l'aventure lunaire Primo Levi le 27 décembre 1968 (extrait de l'ouvrage "Le Fabriquant de Miroirs") :
"Cette Primo%2520Levi.jpgentreprise du vol lunaire est une mise à l'épreuve, d'autres nous attendent, ouvrages du courage et de l'intelligence, et qui nous concernent bien autrement parce qu'elles sont nécessaires à notre propre survie: des entreprises contre la faim, la misère et la douleur. Celles-là aussi, puisqu'elles le peuvent, doivent être accomplies."  

Un de ces ouvrages du courage et de l'intelligence dont parle Primo Levi est en train de s'accomplir. Certes il demeure quasi invisible pour la plupart. Mais il n'est pas le seul de ce type. L'empreinte, si petite et encore fragile soit-elle, est bien là. Elle va désormais s'agrandir et se ramifier. Elle va aussi se relier, se connecter avec d'autres petites empreintes.
La portée de ce qui commence à s'accomplir ne se mesurera que dans les 10 à 20 prochaines années, son impact sera sans commune mesure avec l'aventure lunaire :  il sera palpable pour tous les hommes, au quotidien et ceci rapidement désormais.

Mais au fait de quoi s'agit-il ? c'est quoi cet ouvrage, cette empreinte, ce "FlowPlace" ?
Je vous invite dans un premier temps à aller lire l'article du Monde paru hier "Créer des monnaies par millions" et à retenir la conclusion de ce même article, petite phrase de Jean-François Noubel:
"Le processus est énorme, il est dans l'air, il est en train d'arriver. On va déposséder les banques du pouvoir de faire la monnaie.".
Puis dans un deuxième temps d'aller vous rendre compte par vous même de cette petite empreinte, encore très imparfaite, qui est visible sur internet, à laquelle vous pouvez d'ores et déjà participer.


Le "Flowplace" est là pour permettre a des richesses de s'échanger au travers de monnaies multiples que vous pourrez et allez créer...
Merci à Jean-François et à tous les autres (ils sont nombreux et je ne les connais pas tous) qui ont de part le monde creusé cette première empreinte réelle et symbolique.

 

08/02/2009

Vers les solutions non-conventionnelles ...

Cette semaine se tenait au Sénat la deuxième édition du forum "NetExplorateur".
Comme l'année dernière les organisateurs ont eu la bonne idée d'inviter leur "cousins", les Explorateurs du Web, et comme l'année dernière ce forum s'est révélé très, très intéressant. Quelques très bonnes photos ici.
Beaucoup de "pépites" venant du monde entier ont été présentées auprès d'un public composé en grande partie de cadres et managers d'entreprises. Les 100 pojets/solutions sélectionnés sont sur le site.

Trois points importants à retenir:

western_011.gif1) La pépite des pépites était à mon avis et sans conteste les clés de compréhension, tendances, que le sociologue Bernard Cathelat nous a brillament présentées. Malheureusement les slides ne sont pas disponibles, l'audio (la vidéo ?) devrait l'être sur le site sous peu.
En quelques mots:

  • Il y a d'un coté le monde "réel" ou les valeurs: argent, pragmatisme, rationalisation, compétition, conformisme, méthode, ego, calcul  l'emportent et de l'autre le monde du Web où les valeurs d'altruisme, d'imagination, de plaisir, d'improvisation, de liberté, gratuité, communautés, d'intuition sont reines. D'un coté, c'est mon interprétation, une domination du "masculin", du cerveau gauche, de l'autre du "féminin", du cerveau droit.
  • Il y a le monde des élites (prêtres, savants, professeurs, intellectuels, journalistes, experts,politiques...) dont le monopole est en danger et le monde des citoyens dont les droits passent du droit "d'écouter les professeurs ou les journalistes", "droit de s'informer", "droit de libre pensée" (qui dépend du fameux temps de cerveau disponible une fois la télé éteinte !) au droit universel à la parole symbolisé par les BLOGS.
  • Il y a de plus en plus un divorce entre ces 2 mondes qui conduit à un style de vie schyzophrène avec des risques (stress numérique, échappatoire dans les mondes virtuels) ... et des opportunités.
  • Les enjeux :
    - Rapatrier les énergies psychiques exilées sur le web , ré-enrichir le réel à partir du virtuel, réinjecter du coopératif , de l'utopie dans le réel, bref "interfacer le réel et le virtuel"
    - La COMPLEMENTARITE de ces pôles plutôt que l'OPPOSITION

2) Parmi les lauréats 2 projets ont retenu mon attention:carrot-mob.jpg
a) CARROTMOB
Le projet prometteur qui montre qu'en s'organisant "par le bas", de simples citoyens peuvent aujourd'hui faire changer les choses pour peu qu'une propagation organique ait lieu. Je vous conseille la petite animation sur le site de CarrotMob.

b) Le gagnant : WIZZIT
Une solution de prêt en "peer to peer" via téléphone portable en Afrique du Sud. Ce projet est pertinent mais surtout annonciateur de solutions qui seront beaucoup plus non-conventionnelles (à l'image de carrotmob) dans le domaine de la finance et des monnaies complémentaires. J'ai fait le pari à Bernard Cathelat que l'année prochaine parmi les gagnants figurerait une solution apportant de véritables pistes pour sortir de la crise sans trop de dommages...

3) C'est Jacques Attali qui concluait les 2 journées. Il a surtout parlé de "l'extrême" gravité de la crise sans vraiment apporter de solutions concrêtes. Il a néanmoins signifié que les les technologies de l'information constituait l'une des voies pour en sortir tout en posant la question fondamentale: Comment éviter la période 1930/1945 et la montée des extrémismes ?
A ce sujet, je vous renvoie vers mon précédent post sur les monnaies complémentaires et la présentation par Bernard Lietaer faite à Evry jeudi soir dans le cadre d'un projet SOL que celui-ci m'a envoyé et que je partage ici:

A noter que Bernard Lietaer vient d'hériter d'un important projet de monnaie complémentaire en Belgique (Walonie) et ne sera plus disponible pour des conférences avant plusieurs mois...